Monsieur G., âgé de 35 ans, dirige depuis 4 ans une société d’architectes en croissance dans le Val de Marne. Avec ses associés dans une SCI, il souhaite financer l’acquisition d’une maison individuelle à transformer en bureaux professionnels pour développer une nouvelle clientèle.  

Mais problèmes ?

➡️  Juridiquement, il ne sait comment transférer un bien personnel en bien professionnel, et surtout sans s’endetter à titre personnel ?

➡️  De plus, il est dans l’obligation de présenter un accord bancaire dans les plus brefs délais pour ne passer à côté du compromis, car les lieux sont très convoités.

✅   Pour obtenir son financement (un prêt de 1 585 000 € avec un apport de 132 000 €, à la fois pour le rachat des murs et les travaux), poussé par les banques, il a été amené :
– à produire une évaluation du bien, une attestation comptable, une liasse définitive et un projet de bail,
– à obtenir un changement d’usage du bien (passe d’un bien à usage d’habitation en bien à usage professionnel) à la Mairie,
– et enfin à justifier le revenu de tous les associés de la SCI…
Et tout cela dans un délai très court.

👍   Aloé financement a obtenu trois accords bancaires. Monsieur G. a choisi Interfimo qui lui a proposé une offre avec une caution raisonnable, un taux compétitif, un accompagnement en amont du dossier, et surtout un totale réactivité. De plus, faute d’avoir obtenu à temps l’accord de la Mairie, cette banque n’a pas fait de blocage juridique. Par voie de conséquence, le client a changé de banque, car sa propre banque avait réagi trop tard.

✅  Pour certaines opérations plus complexes en matière de SCI, Aloé financement se fait accompagner par des avocats fiscalistes et des notaires.

✅  Pour être accompagné dans votre financement professionnel, cliquez ICI !

Acquisition d'un bien immobilier par endettement de la SCI
  • La solution la plus couramment utilisée lors de l’acquisition d’un immeuble par une SCI consiste à réaliser un financement bancaire. 

  • Les fonds empruntés permettent d’acheter l’immeuble et les loyers qui sont par la suite versés par les locataires à la SCI pour honorer les échéances de remboursement de l’emprunt.

  • Avec cette solution, la SCI doit la plupart du temps donner en garantie l’immeuble, par le biais d’une hypothèque, à l’établissement prêteur, et les associés doivent parfois se porter caution.

Les banques et les SCI
  • Les banques aiment bien financer les SCI lorsqu’au moins 50% de la surface du bien est utilisée à titre professionnel.

  • Attention ! Lorsqu’il y a plusieurs associés dans une SCI, faites-vous accompagné par un courtier pour structurer la présentation de chaque associé et de leurs sociétés.